Les Réglementations et Normes du Marquage au Sol Industriel

Publié le : 14/11/2019 13:30:48
Catégories : Divers

Marquage Sol Entrepôt

 

Circuler dans une entreprise ou dans un entrepôt n’est pas toujours chose aisée.

Afin de préserver la sécurité des usagers, de simplifier mais aussi de fluidifier leurs déplacements, le marquage au sol intervient comme un élément capital dans l’efficacité du fonctionnement d’une entreprise. Sur le court terme, le marquage au sol en entreprise se présente comme un véritable booster de la performance des employés.

Toutefois, ces mouvements sont considérés comme difficilement contrôlables de par la multiplicité et la variété des déplacements des véhicules mais aussi des piétons. De plus, ces circulations observent un caractère complètement aléatoire qui renforcent leur particularité non maîtrisable.

Afin de prévenir les risques, chaque entreprise ou organisme doit veiller à établir un plan de circulation ayant pour but d’optimiser les flux de circulation et répondant aux diverses normes du marquage industriel.

 

Cependant, dans quel cadre réglementaire évolue le marquage au sol industriel ?

 

Sommaire

 

 

Comment reconnaître un bon marquage au sol industriel ?

 

Le marquage au sol a pour objet de délimiter des zones distinctes dans une entreprise ou un entrepôt. Il est régi par un cadre réglementaire où s’entremêlent normes et arrêtés. Deux arrêtés recommandent la mise en place d’un marquage au sol selon plusieurs paramètres dans le cadre d’un plan de signalisation.

Aussi, l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) publie une brochure sur la circulation en entreprise sur laquelle cette dernière peut s’appuyer.

 

La réglementation du marquage industriel est très claire à ce sujet, le marquage au sol se doit d’être intuitif : il doit être compris de tous très rapidement, peu importe la langue de celui qui lit et interprète le message. Il se doit aussi d’être clair et cohérent avec le milieu.

Le marquage blanc sur un sol blanc par exemple est donc à bannir, notamment concernant des voies de circulation.

Les couleurs sont définies en fonction d’un outil de référence : le nuancier RAL qui comporte 200 couleurs codifiées numériquement. Chaque couleur correspond à une ou plusieurs utilisations bien spécifiques. Par exemple, un marquage rouge annoncera un danger ou une interdiction, un marquage bleu indiquera une obligation à remplir ou une protection à se munir, un marquage jaune sera synonyme d’avertissement ou de danger et un marquage au sol composé de bandes jaunes et de bandes noires doit signaler une aire de débattement d'une porte automatique... 

Marquage Aire Débattement Porte Automatique

Quelles sont les différentes couleurs préconisées pour le marquage au sol en entrepôt ?

 

Il existe 8 couleurs réglementaires à utiliser pour la signalétique et le marquage au sol, selon le nuancier RAL :

 

Marquage au sol blancRAL 9016ral 9016Pour le marquage général.
Marquage au sol jauneRAL 1023ral 1023Pour les avertissements et les dangers.
Marquage au sol rougeRAL 3020ral 3020Pour signaler les interdictions.
Marquage au sol bleuRAL 5017ral 5017Pour les marquages de protection et d’obligation.
Marquage au sol vertRAL 6024ral 6024Pour indiquer des informations et des directions.
Marquage au sol orangeRAL 2009ral 2009Pour le stockage des produits chimiques.
Marquage au sol grisRAL 7045ral 7045Pour effacer les marquages sur le béton.
Marquage au sol noirRAL 9017ral 9017Pour les zébras jaunes et noirs situés devant les portes automatiques et pour effacer les lignes sur l'asphalte.

 

Des marquages fluorescents peuvent être également utilisées pour un gain de visibilité dans les endroits sensibles ou à risques.

 

Quelles sont les principales zones à délimiter pour le marquage au sol en industrie ?

 

Selon les normes du marquage industriel, sont désignées comme les voies principales à délimiter :

  • Les voies piétonnes, qui prévoient les zones de circulation destinées aux employés et indiquent le chemin à suivre.
  • Les voies de circulation des engins de manutention qui doivent être signalées par des bandes continues visibles.
  • Les zones dites à risques, notamment celles réservées au stockage de matières dangereuses qui pourront être signalées par des bandes rouges ou jaunes comme énoncé précédemment.

 

Comment réaliser ces marquages au sol ?

 

L’entreprise peut faire appel à un prestataire externe afin de l’élaborer selon la superficie du site à couvrir.

Elle peut aussi réaliser elle-même le marquage en se fournissant au préalable de de produits adéquats et faciles d'application tels que des peintures de marquage au sol très résistantes. Pour une application nette et précise, des accessoires de marquage de ligne sont à disposition. 

 

Marquage au sol avec chariot et traceur de ligne

 

Le cadre réglementaire du marquage au sol en entreprise ou en entrepôt

 

L’arrêté du 4 Novembre 1993 relatif à la signalisation de sécurité et de santé au travail et l’arrêté du 2 Août 2013

 

Les normes du marquage au sol en industrie, entreprise ou en entrepôt est régi par l’arrêté du 4 novembre 1993 et celui du 2 août 2013 qui le modifie.

Aussi, il faudra se référer à l’article R.125.3.1 du Code de la construction.

Cet arrêté a pour but de garantir la sécurité et la santé au travail et détermine la signalétique en mettre en place. Il minimise considérablement les risques d’accidents.

Il prévoit la mise en place d’une signalétique visuelle (sous forme de panneaux), sonore, lumineuse ainsi qu’au sol.

Il fait directement écho aux mesures indiquées dans le code du travail sur la santé et la sécurité des employés sur leur lieu de travail.

La sécurité étant une notion primordiale à surveiller en entreprise, il en va de l’intérêt général de scrupuleusement le respecter.

En cas de non-respect ou de mauvaise identification au sol, la responsabilité de l’employeur peut être blâmée. Aussi, il sera indispensable à l’entreprise d’assurer une veille concernant les éventuelles modifications en termes de lois afin de continuer à exercer en corrélation avec les directives données par la Jurisprudence.

Dans cet arrêté, les articles 12 et 13 sont importants à relever car ils annoncent les codes chromatiques à appliquer concernant le marquage au sol.

L’arrêté du 2 août 2013 modifie l’arrêté du 4 novembre 1993. Celui-ci prévoit désormais que les nouveaux panneaux doivent respecter la norme NR EN ISO 7010 qui exige une harmonisation des symboles graphiques, de la couleur des panneaux et des pictogrammes de sécurité à l’échelle internationale. Si ceux déjà disposés respectent la norme NFX 08-003 ou toute autre norme européenne, ces derniers demeurent conformes.

Aussi, l’article R.125.3.1 du Code de la construction précise qu’un marquage au sol composé d’une alternance de bandes jaunes et noires doit signaler l’aire de débattement de portes automatiques.

 

 

Partager ce contenu